Mongolie Infinie dans le Désert de Gobi

Mongolie

Découverte de la faune, des massifs dunaires, canyons et sites grandioses du désert de Mongolie

Partage de l’hospitalité et de la yourte des éleveurs nomades dans leurs campements du désert de Gobi

Immersion dans la préhistoire, l’épopée de Gengis Kahn, la culture bouddhiste d’un pays en mutation

La Mongolie … Le nom seul projette le lecteur à cheval dans la steppe verte et infinie … Il emporte l’amateur d’Histoire aux côtés des Huns et des dynasties qui, de Gengis Khan à Kubilaï son petit-fils, forgèrent la légende de cette terre… Il évoque au passionné du Jurassique les fossiles de 26 m de long du désert de Gobi… Il invite aussi et surtout à la découverte d’un pays démocratique depuis 1992 qui s’ouvre sur le monde, en cherchant à concilier ses traditions avec la modernité promise par les revenus tirés de ses richesses minières. La Mongolie compte moins de 3 millions d’habitants, majoritairement jeunes et bouddhistes, dont un tiers vit dans la capitale Oulan-Bator et un tiers est nomade ou semi-nomade …

Forte d’un territoire grand comme trois fois la France, la Mongolie a ainsi la plus faible densité au monde, avec 1.7 habitants au kilomètre carré contre 95 pour l’Hexagone. C’est dire si la rencontre est un moment rare et précieux, notamment dans le désert de Gobi. Nos guides locaux et passionnés ont à cœur de l’inscrire dans la mémoire du voyageur respectueux, ouvert d’esprit et prêt à renoncer au confort occidental pour une parenthèse inoubliable dans le temps et l’espace. Dans cet esprit, ce voyage avec accompagnement francophone est limité à 10 personnes maximum.

J1 : De Paris à Oulan-Bator

Au départ de Paris, Bruxelles ou Genève – nous consulter pour un devis personnalisé – un avion vous mènera à Oulan-Bator, via Moscou.

J2 : D’Oulan-Bator au désert de Gobi

Accueilli à l’aéroport par votre guide local, vous prendrez après un copieux petit déjeuner le train pour Choir, à 250 km au sud-est. Vous déjeunerez ainsi sur la voie du Transmongolien. A l’arrivée, un véhicule tout-terrain vous conduira à votre campement. Après dîner, vous passerez votre première nuit dans une yourte – « ger » en mongol – sous le ciel magnifiquement étoilé du désert de Mongolie.

J3 : Tsogt Ovoo

Après le petit déjeuner, vous irez en 4×4 à Tsogt Ovoo. Ce village du Sud, au cœur du désert de Gobi, compte moins de 2000 habitants. Leurs yourtes et chameaux s’inscrivent dans un paysage quasi irréel, ocre et brun, dominé par les montagnes de l’Ikh Gazaryn Chuluu. Vous l’apprécierez au mieux lors d’une excursion matinale. Un campement à Tsogt Ovoo vous accueillera pour le dîner et une nuit sous tente.

J4 : Bayanzag, cimetière du Crétacé

Vous partirez après le petit déjeuner plein sud, pour le parc de Bayanzag, à travers des plaines et vallées s’étendant à l’infini. La succession des déserts de pierre et de dunes vous fera perdre peu à peu vos repères spatiaux et temporels. A Bayanzag, des fouilles mirent au jour des squelettes entiers de dinosaures, dont bon nombre de pièces furent exportées illégalement. Récemment, les autorités américaines restituèrent ainsi des fossiles d’oviraptor et de tyrannosaure vieux de plus de 70 millions d’année, aujourd’hui exposés dans un musée. Vous déjeunerez et vous promènerez dans le parc. Vous dînerez et dormirez dans une yourte.

J5 : La Vallée des Vautours

Après le petit déjeuner, vous quitterez en 4×4 le désert rose de Bayanzag pour rejoindre Yoliin Am,  la « Vallée des Gypaètes ». Yol est le nom mongol de ce vautour d’une envergure de plus de 2.8 m, qui se nourrit notamment d’os. Les paysages sertis de petites oasis sont une succession de tableaux éblouissants, propices à des leçons de savoir-vivre nomade, botanique, géologie et climatologie, le désert de Gobi pouvant être dans une même journée surchauffé et glacial. Après un pique-nique, vous consacrerez votre après-midi à la découverte de l’habitat protégé des gypaètes barbus, un canyon si étroit qu’il est parfois impossible d’y passer à deux de front. Dans l’ombre, la glace recouvre les anfractuosités de la roche. Vous visiterez aussi près de là un petit musée fort intéressant, avant de finalement dîner et dormir dans une yourte.

J6 : Le massif de Gurvan Saikhan

Vous partirez après le petit déjeuner à la découverte du Gurvan Saikhan, chaine de l’Altaï Méridional aux montagnes spectaculaires, dont le Zoolon est le meilleur exemple. Dans un immense parc naturel au cœur du massif, vous aurez peut-être la chance d’observer une biodiversité inattendue dans le désert de Gobi : léopards des neiges, mouflons, yanguirs ou chèvres sauvages, rongeurs et rapaces.  Vous dînerez et passerez la nuit sous une tente.

J7 : Khongor, le massif aux Dunes Chantantes

Après le petit déjeuner, vous rejoindrez en 4×4 un erg spectaculaire. Khongoryn Els, le plus haut massif dunaire de Mongolie, vous offrira une vue somptueuse du haut de ses Dunes Chantantes. Batterie pleine et carte mémoire vide sont à prévoir pour votre appareil-photo ! Vers l’Ouest, la masse sombre de l’Altaï méridional domine le désert de Gobi, avec un point culminant à 3400 m. Vous ferez la connaissance des nomades et vous promènerez à dos de chameau, bien calé entre deux bosses ! La famille de l’un des gardiens du parc national accueille depuis cinq ans nos voyageurs et amis. Vous déjeunerez et dînerez donc avec une famille nomade, avant de dormir dans une yourte.

J8 & 9 : Dans les steppes de Mongolie centrale

Vous retrouverez votre 4×4 après le petit déjeuner. Sur le chemin du retour au Nord, le paysage désertique et familier de la province de Gobi laissera progressivement place aux steppes de Mongolie centrale, dont vous constaterez de visu l’immensité. Il vous faudra deux jours pleins et une nuit de bivouac pour parcourir 250 km dans des paysages hors norme.

J10 : Gengis Khan dans la vallée de l’Orkhon

Vous partirez après le petit déjeuner pour la Vallée de l’Orkhon, située à environ 360 km au sud-ouest d’Oulan-Bator. Inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO, elle abrite de très nombreux vestiges archéologiques, dont la capitale de ce qui fut l’empire mongol de Gengis Khan. L’alphabet de l’Orkhon est la plus ancienne écriture connue pour noter la langue turque. De nombreux campements de yourtes parsèment la vallée, conforme à l’idée que l’Occident se fait de la Mongolie, alternance de vastes steppes, forêts de mélèzes, fleuves, collines et dunes … Les nomades y élèvent bien sûr des chevaux et des chameaux, ainsi que des yaks et des chèvres. A proximité des chutes d’Orkhon, vous passerez la nuit chez une famille nomade qui vous servira pour le dîner un plat traditionnel. Formées il y a 20 000 ans à la suite de tremblements de terre et d’éruptions volcaniques, les chutes voient la rivière Ulaan Tsutgalan – « confluence rouge » large de 5 mètres – se jeter dans la rivière Orkhon. Un scintillement lumineux et parfois un arc-en-ciel se détachent ainsi sur la pierre noire.

J11 & 12 : Shireet Ulaan, monastère de Tövkhön

Vous rejoindrez après le petit déjeuner les monts Khogno dominant la vallée de l’Orkhon. L’après-midi, vous atteindrez facilement après trois heures de marche le monastère de Tövkhön, inscrit en 1996 au patrimoine mondial par l’UNESCO. Fondé en 1651, appelé alors « Pays de la solitude heureuse », il est enchâssé dans les roches et forêts de mélèzes à 2 312 mètres d’altitude. Le monastère porte encore les stigmates des guerres mongoles et purges d’inspiration stalinienne, réprimant le bouddhisme – il ne subsiste plus aujourd’hui que deux temples et deux stupas du 18ème siècle –, mais il est de nouveau actif depuis 1992. Si votre corpulence et votre agilité le permettent, vous pourrez tenter de ramper jusqu’au fond de la « Grotte de la Mère ». A votre retour à l’air libre, vous jouirez selon les croyances locales d’un sentiment de renaissance et d’une meilleure fécondité.

En option, vous aurez la possibilité de faire une demi-journée d’équitation pour environ 10 euros, à régler directement sur place auprès de l’éleveur.

J13 : Monastère d'Erdene Zu et Karakorum

Après le petit déjeuner, vous aurez encore rendez-vous avec l’Histoire. Le monastère d’Erdene Zu, adjacent à l’enceinte de la légendaire Karakorum, fut construit en 1585 avec les pierres de l’ancienne capitale de l’empire mongol, détruite en 1388 par les troupes Ming.  Ouvert aux touristes, il est à la fois monastère et musée. Son mur d’enceinte aux 108 stupas ainsi que trois petits temples furent miraculeusement préservés de la purge de 1939, qui n’en causa pas moins la mort de plus de 10 000 moines. Un chercheur avance que le monastère aurait été partiellement épargné à la demande de Roosevelt et de Staline, ce qui témoigne de son rayonnement. Vous verrez ainsi les derniers vestiges de la Grande Horde et dormirez dans une yourte au pied des monts Khogno.

J14 : Les chevaux sauvages de Prjevalski

Vous partirez de bon matin pour Oulan-Bator. Un petit détour au Parc Naturel du Khustaï vous permettra d’observer des chevaux de Prjevalski à l’état sauvage. De retour à Oulan-Bator dans la soirée, vous dînerez avec toute l’équipe d’encadrement de votre voyage.

J15 : Journée à Oulan-Bator

Après le petit déjeuner, vous aurez du temps libre à Oulan-Bator pour acheter du thé ou du cachemire, des objets artisanaux… Vous découvrirez ensuite cette ville toute en contrastes fondée en 1639. Au cours des dix dernières années, c’est devenue une cité étonnante où s’entrechoquent la modernité, la richesse des nouveaux entrepreneurs et la misère des anciens éleveurs devenus de nouveaux pauvres. De nos jours, les yourtes, bâtiments d’architecture stalinienne et habitations contemporaines cohabitent dans un ensemble hétéroclite, au cœur duquel se dressent quelques palais et monastères. Vous visiterez le Musée National d’Histoire pour mieux appréhender la complexité du pays, avant de vous rendre en soirée au Théâtre National pour assister à un spectacle. Vous dînerez et dormirez dans une yourte.

J16 : D’Oulan-Bator à Paris

Après le petit déjeuner, vous serez conduit à l’aéroport où vous prendrez un vol pour l’Europe.

Départs le 2 juin, le 11 juillet, le 4 août et le 1er septembre 2017
1 390 € par personne

Départs le 26 juin et le 09 juillet 2017 pour les fêtes de Naadam (circuit de 18 jours)
1 550 € par personne

Les prix comprennent :

  • L’accompagnement francophone
  • Les transferts
  • Le transport en véhicule 4×4 russe (les chauffeurs mongols, propriétaires de leurs véhicules, apprécient l’efficacité et la rusticité des 4×4 russes, qu’ils peuvent eux-mêmes réparer en pleine steppe)
  • Les nuitées en yourte et chez les éleveurs
  • Les entrées dans les réserves et musées
  • Le trajet en train sur la voie du Transmongolien
  • La pension complète (sauf un déjeuner à Oulan-Bator)

Les prix ne comprennent pas :

  • Le transport aérien
  • Les boissons de votre choix dans les cafés
  • Les locations éventuelles de chevaux et chameaux
  • Les assurances
  • Les frais de visa

Conditions spéciales en cas d’annulation :

  • Billets d’avion émis non remboursables, non modifiables
  • Plus de 80 jours avant le départ : 30 % du montant total du voyage
  • Entre 30 et 59 jours avant le départ : 60% du montant total du voyage
  • Entre 45 et 31 jours avant le départ : 80% du montant total du voyage
  • Moins de 30 jours avant le départ : 100%  du montant total du voyage

NOTE IMPORTANTE

Après avoir exempté les ressortissants de 42 pays, dont la France, de visas de moins de 30 jours pour les touristes et les voyageurs d’affaires en 2014 et 2015, le gouvernement mongol a décidé de rétablir l’obligation de visa à compter du 1er janvier 2016.

Les personnes arrivant sans visa en cours de validité seront refoulées par les autorités mongoles. Pour toute information complémentaire concernant la procédure requise pour obtenir un visa, vous pourrez consulter le site internet de l’Ambassade de Mongolie en France.

Les voyageurs qui désirent se rendre en Chine ou en Russie après leur séjour en Mongolie doivent impérativement se procurer le visa nécessaire auprès du consulat du pays concerné, avant de quitter Oulan-Bator. En effet, il est à ce jour impossible d’obtenir un visa pour entrer sur les territoires chinois et russe aux postes frontières avec ces deux pays.

INFORMATIONS PRATIQUES

Les 11 et 12 juillet de chaque année, Oulan-Bator perpétue une tradition née sous Gengis Khan en 1206 : le Naadam. A la fois festival, fête nationale et concours sportif, le Naadam fut restauré en 1921 lors de l’indépendance de la Mongolie. Son nom signifie littéralement « 3 jeux virils », même si des enfants y participent. Il s’agit d’une série de courses de chevaux réparties en six catégories, de compétitions de tir à l’arc et de lutte mongole, avec depuis 1998 une épreuve de shagai, jeu mongol à base d’osselets. La tradition compte beaucoup, la fête étant depuis 1992 l’occasion d’un hommage à Gengis Khan. L’ouverture du Naadam est signifiée par l’arrivée de neuf tug blancs au lieu de la compétition, ces étendards en poil de yak étant portés depuis le Palais du Gouvernement par des cavaliers en costume montés sur neuf chevaux blancs… Vivez l’ambiance chaleureuse du Naadam avec nos guides, qui vous en expliqueront tous les rituels.

Comment ça marche ?

Nous contacter : L’équipe Boréalis Voyages est à votre disposition pour toute demande de renseignement ou de devis.

Vous aimerez aussi

Expédition ethnographique et sportive en Tchoukotka

DÉCOUVREZ
14 Jours

Partir en Mongolie à la rencontre de l’ethnie Kazakh lors...

DÉCOUVREZ
14 Jours

Voyage en Transsibérien à la découverte de la Russie

DÉCOUVREZ
19 Jours

Demander un devis

Devis